Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

mercredi 28 avril 2010

IOAN PRAOVEANU


.
Intéressante petite brochure que le Dracula du Pr. Ioan Praoveanu (C2 Design, 2003). Un fascicule comme en circulent de nombreux sur les sites touristiques transylvains, destiné à remettre les pendules à l’heure. Vlad Tepes est un héros national roumain, qui s’est illustré par la défense de son peuple contre l’ennemi turc. Et s’il utilisait des méthodes plutôt viriles pour châtier les traitres, sa transformation en créature sanguinaire fut le fait de ses ennemis, notamment allemands, qui par le biais de chroniques sanglantes cherchèrent à le discréditer. Il est vrai que Vlad Tepes avait aboli leurs privilèges, notamment commerciaux, afin de donner la préférence « nationale » à ses sujets.
.

mardi 27 avril 2010

CYRIL COUTEAU



Dans la citadelle de Vlad Tepes à Poenari.
Posted by Picasa

TROIS VERRES POUR MARC MADOURAUD

Posted by Picasa

LOVECRAFT ET DRACULA


.
Lovecraft n’oubliera pas d’inclure le roman de Stoker dans ses « Admirations » (Supernatural Horror in Litterature, 1927, édition française chez Christian Bourgois ; chez Robert Laffont, collection « Bouquins », tome 2, 1991) : Mais le meilleur est le célèbre Dracula, qui est à peu près devenu la forme moderne idéale de l’effroyable mythe vampirique. Un vampire, le Comte Dracula, habite un horrible château dans les Carpates ; mais il finit par émigrer en Angleterre avec l’intention de peupler le pays de ses compagnons vampires. Comment un Anglais réussit à pénétrer dans la forteresse terrifiante de Dracula, et comment l’ambitieux complot du mort démoniaque est enfin déjoué, tels sont les éléments d’un récit justement mis au nombre des œuvres impérissables des lettres anglaises.
.

lundi 26 avril 2010

MARC MADOURAUD ADMIRE



Un joli plat appelé le "pieu du vampire" !. C'était à Sighisoara.......
Posted by Picasa

LA CONCLUSION DISPARUE DE L'OUVRAGE DE BRAM STOKER


.
Pour les curieux, précisons que si la veuve de l’auteur a sauvegardé l’introduction tronquée du roman "Dracula", il n’en a pas été de même pour la conclusion, elle aussi supprimée par l’éditeur. Ce texte, à ma connaissance totalement inédit, figurait dans le manuscrit original vendu aux enchères le 17 avril 2002 chez Christies (New York) pour la modeste somme d’un million d’euros. Espérons que le riche collectionneur nous en fera profiter un jour : ce chapitre « alternatif » raconte comment le vampire est détruit lors d’un cataclysme volcanique. Le manuscrit original contient également des notes de sir William Thornley Stoker, frère de Bram et éminent scientifique, sur les opérations de transfusion sanguine effectuées sur Lucy.
.

EN BUS DANS LES CARPATES



Avec Hugo Soder et son vin blanc de légende.
Posted by Picasa

dimanche 25 avril 2010

UNE LIVRAISON ETONNANTE


.
Nous avons croisé ce camion dans les parages de Budapest ; destination Bastogne.

A suivre.
.

VAN VOGT, PASSEUR COSMIQUE


.
Vient de sortir aux Éditions de l’ŒIL DU SPHINX :



AE VAN VOGT, PASSEUR COSMIQUE ANTHOLOGIE CRITIQUE DIRIGÉE PAR JOSEPH ALTAIRAC

Dans le numéro de juillet 1939 de la revue Astounding Science Fiction, paraissait « Black Destroyer », la première nouvelle de science-fiction d'Alfred Elton van Vogt, qui deviendrait plus tard l'ouverture d'un de ses romans les plus appréciés, La Faune de l'espace.
L'œuvre de van Vogt a, très tôt, suscité la controverse. L'écrivain Damon Knight a démarré sa carrière critique en 1945 par une démolition en règle du Monde des Â, roman qui fit pourtant la réputation interna¬tionale de van Vogt, et bénéficia, en 1948, d'une édition « hard cover » chez le prestigieux éditeur new-yorkais Simon & Schuster. C'était la première fois qu'un roman de science-fiction issu de l'univers méprisé des «pubs » faisait l'objet d'un tel traitement...
Disparu en l'an 2000, Alfred Elton van Vogt est aujourd'hui considéré unanimement comme un des maîtres de la science-fiction classique. Unanimement ? Pas tout à fait. Une poignée de contempteurs de van Vogt résiste encore.
Cet hommage contribuera sans doute à augmenter leur exaspération, mais surtout à montrer à quel point ce dynamiteur de la réalité, précurseur de Philip K. Dick, a fasciné, et fascine encore.
A.E. van Vogt est un passeur cosmique, dont l'œuvre rappelle que la science-fiction demande de l'imagination, non seulement à ceux qui en écrivent, mais aussi à ceux qui en lisent.
S'étalant de 1942, avec Leslie A. Croutch, un modeste fanéditcur canadien, à 2009, avec Robert Silverberg, un géant de la science-fiction contem¬poraine, on trouvera ici réunis une trentaine d'essais signés Arthur J. Cox, Gérard Klein, Jacques Goimard, Alexei et Cory Panshin, Pierre Giuliani, François Bazzoli, Joseph Altairac, George W. Barlow, etc, dont sept inédits ou publiés pour la première fois en langue française, qui témoignent de la richesse et de la vitalité de plus de soixante ans d'exégèse van vogtiennc.

Joseph Altairac

Un gros ouvrage de 336 pages, d’ores et déjà en vente à Paris chez Scylla et au Regard Moderne ; prochainement chez Joseph Gibert et à l’Atelier Empreinte.

Et sur commande aux Editions de l’œil du Sphinx
www.oeildusphinx.com
36.42 rue de la Villette
75019 Paris (35 € plus 3,92 € de frais de port)
.

samedi 24 avril 2010

DE L'EXISTENCE DES VAMPIRES



.
Cet ouvrage est indispensable et à lire dans la foulée du roman de Bram Stocker. Car dans Où sont passés les vampires ? Ionna Andreesco (Payot et Rivages, 1997, réédition en 2004) se livre à un véritable travail d’ethnologie scientifique, arpentant les villages les plus reculés de Transylvanie pour recueillir les témoignages des paysans sur les non-morts. L’enquête a été réalisée avant la chute du rideau de fer, et les langues, naturellement peu disantes, ont énormément de mal à se livrer. Heureusement, notre enquêtrice est roumaine et de surcroît la parente de la femme du Pope de l’un de ces villages. Alors…. Et bien on apprendra des choses stupéfiantes, comme la pratique de cette cérémonie du réenterrement, sept années après la première inhumation, pour s’assurer que le défunt n’a pas fait des siennes…. Ce qui arrive, comme avec ce fameux Dodu dit le Bulgare dont la mort n’a pas affecté la violence de ses appétits charnels. Les techniques pour mettre fin à ces activités sont bien connues : un pieu enfoncé dans le cœur et la tête coupée.
On ressort de cette lecture troublé : les vampires existent, c’est évident, et le père de Dracula s’est bigrement bien documenté !.

(Photo, Philippe Heurtel contre-enquête)
.

CARPATES ; OPERATION EXFILTRATION


.
Procédure à suivre pour rejoindre Houilles depuis Bucarest en cas d'éruption du Eyjafjöll :

1- Avec l'aide de votre hôtel, affrétez un minibus avec chauffeur pour 10 personnes. Le paiement des 2500 euros devant s'effectuer en liquide, et les retraits étant plafonnés même si la personne est physiquement présente à la banque et peut justifier de son identité, raclez les fonds de portefeuille jusqu'à obtention de la somme nécessaire. Prévoir de passer une petite heure à la BRD (l'omniprésente Société Générale roumaine). Voyager avec un ami du PDG de la BRD s'avère sans effet : quand l'informatique veut pas, elle veut pas (prévoir un Jérôme Kerviel dans ses bagages avant de partir en voyage).

2- Partez vers 15h00. Le chauffeur ne parlant pas plus le français que l'anglais, avoir un crayon et calepin sur soi, et ne pas hésiter à s'exprimer par gestes pour se faire comprendre.

3- Comme les voyageurs arrivent à court de cash et de vêtements propres, louez la création de l'espace Schengen : il n'y aura pas de douaniers français pour vous reconduire à la frontière lorsque vous arriverez, sales et fauchés, dans votre roulotte roumaine.

4- Quand vous arrivez en Hongrie, vers 1 heure du matin, tournez environ une demi-heure dans les rues désertes jusqu'à trouver un hôtel ouvert. Restez philosophe quand un de vos amis demande à changer de chambre parce qu'il n'a pas de frigo pour mettre au frais ses bouteilles de vin blanc.

5- Profitez bien de vos 6 heures de sommeil, puis rembarquez bagages, femmes, enfants, sans oublier les bouteilles susnommées, pour une nouvelle journée de route. Dans les relais d'autoroute autrichiens, utilisez vos souvenirs d'allemand pour expliquer aux waffen dames pipi qui gardent férocement les lieux que vous n'avez que des leis roumains pour vous acquitter de ce péage sanitaire.

6- Ne désespérez pas quand le minibus tombe en panne à 20h00 à la sortie d'un parking de station-service. Tenez plutôt la lampe-torche pendant que le chauffeur nettoie le carburateur. Comptez une bonne heure et demi pour cette pose inattendue. Notez l'avance de nos voisins autrichiens en matière de station-service, cette dernière offrant, outre essence et restauration, un sex-shop avec "DVD, massages et bien plus encore". Quand le bus redémarre, félicitez le chauffeur qui aura largement mérité son pourboire.

7- Aux abords de Munich, réquisitionnez les dernières chambres libres dans un motel pris d'assaut pour cause de foire à Munich. Formez des couples illégitimes pour caser tout le monde. Appréciez le charme très colonie de vacances des douches et toilettes communes à vos 5 chambres. En option : avant d'aller vous coucher, ouvrez la bouteille de tsuika (eau de vie roumaine), offerte par des amis roumains lors de votre premier jour de voyage ; vous l'avez bien mérité.

8- Dernière journée de route : traversée de l'Allemagne puis de l'Est de la France. En principe, aucun incident ne devrait être à déplorer. Envisagez toutefois une pétition pour que les relais autoroutiers vendent des t-shirts et des chaussettes propres plutôt que des statuettes de chanteurs tyroliens et autres souvenirs tout aussi charmants qu'utiles.

9- Arrivés à Paris à minuit, prenez le métro+RER jusqu'à Houilles, sauf si vous tenez à expliquer le chemin au chauffeur, de nuit et en langage des signes.

10- En prévision de votre prochain voyage, commandez sur Amazon.com une introduction à la volcanologie, et ne voyagez plus qu'avec une agence qui offre un service d'horoscope (cf. photo jointe, prise à Bucarest).

Philippe Heurtel
.

CE SONT DES COPIEURS



La Maison Rémy de Bastogne manque d'inspiration puisqu'elle propose ce week une dégustation de Bouillabaise du Danube sauce à l'ail !
Posted by Picasa

AUDREY, UNE NOUVELLE COUPE !

Posted by Picasa

vendredi 23 avril 2010

MARC TETE



La chicha, évidemment !
Posted by Picasa

LA BIBLIOTHEQUE DE VLAD



Au château de Bran (Roumanie), un produit exclusif de la maison IKEA de Toulouse.
Posted by Picasa

LE PIEU DE DRACULA



C'est ce que contemple Marc dans son assiette.
Posted by Picasa

UN DOCUMENT EXCEPTIONNEL



L'épaule de Clémentine marquée par l'affection de notre vieil Oncle.
Posted by Picasa

UNE MESSE EN ROUGE



C'était à Sighisoara !
Posted by Picasa

ET UN PETIT COUP DE ROUGE !



Avec notre vieil Oncle Vlad
Posted by Picasa

MARC HEUREUX



Chuttttt, il mange !!!
Posted by Picasa

UN NIGHT CLUB A TULCEA

Posted by Picasa

UN PETIT COPAIN



Il ne nous a pas lâché d'une semelle en Transylvanie !
Posted by Picasa

TOUT EST PREVU



Dans les relais autoroutiers autrichiens, pour la détente des conducteurs. Marc Madouraud n'a pas voulu tester, et il a tout raté !!!
Posted by Picasa

UN PARFUM DE TCHERNOBYL



Tulcea est en face de l'Ukraine, et il y règne, la nuit, une jolie couleur verte fluo !
Posted by Picasa

jeudi 22 avril 2010

VLADIMIR EN ROUMANIE !



Quel bonheur d'arriver sur la terre de mes ancêtres !
Posted by Picasa

REPRISE DE SERVICE


.
Nous avons quitté Bucarest-sur-Sang en mini-bus pour rentrer en France-sans-Avion. L'opération "Transylvanian Express" a été rebaptisée "Pas de Carpates sans Volcan".
.