Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

dimanche 28 novembre 2010

LA BD A VINCENNES


.
C’est l’événement BD de cette fin 2010. Durant deux jours (4 et 5 décembre) de 11h00 à 19h00, venez à la rencontre de scénaristes, d’auteurs célèbres dont Cabu, de jeunes talents aussi ! Les albums, les personnages, les planches, les bulles, les ateliers, les expositions investissent l’hippodrome pour un grand salon de la Bande Dessinée. Tout un monde d’évasion pour petits et grands, passionnés ou amateurs. Sur la piste, un vrai spectacle de courses. Et plein de cadeaux… « Mazette ! », aurait dit le capitaine Haddock.

Glen Keane, le créateur de Ariel (la Petite Sirène), Aladdin, Tarzan, Pocahontas, La Bête (La Belle et la Bête) expose les dessins historiques de ses créations, pour le studio Disney, ainsi qu’une série d’aquarelles et croquis personnels, présentés par la galerie Arludik : une exposition exceptionnelle pour l’un des plus grands dessinateurs au monde !
.

samedi 27 novembre 2010

SAINT-JEAN AUX BOIS



Un petit album "marial" pour Rémy (pas celui de Bastogne). On clique sur le titre du message.

LE PETIT MENSIOR NOUVEAU ARRIVE !


.
Déjà 7 numéros pour l’excellente revue de Patrick Mensior, Parle moi de Rennes-le-Château. Car il faut de la constance et beaucoup de travail pour « dénicher » sans cesse de nouveaux documents éclairant les lecteurs sur le contexte de l’affaire castelrennaise. Effort d’autant plus méritoire que la revue se double d’un site internet publiant chaque mois de nouvelles trouvailles (On clique sur le titre du message).
On commencera dans ce numéro par s’intéresser au « stage » effectué par l’abbé à Narbonne après son prône antirépublicain de 1885. Il ressort de l’enquête que si l’abbé fut effectivement muté jusqu’en juin 1886 au Petit Séminaire, quelques documents attestent de sa présence à Rennes-le-Château sur cette période. Les ponts n’étaient pas totalement coupés ! Suit un article de Mariano Tomatis (traduit par Marie-Christine Lignon) analysant le Grand Parchemin et sa transcription. Un travail très fouillé qui nous montre que les décrypteurs ont dû faire quelques entorses à la méthode utilisée pour arriver au résultat souhaité. Un procédé qui ne peut évidemment que conforter l’aspect mystification savante de l’affaire des parchemins. Petite détente ensuite avec la publication d’un article « collector », celui d’Ici Paris de fin avril 1956 signé Jean Bazal et relatant la découverte, lors de fouilles, de trois squelettes par le Docteur Malacan. Mais le plat principal de ce numéro s’organise autour de la publication d’une visite pastorale en 1808 à Rennes-le-Château, prétexte pour étudier les évolutions successives dans l’aménagement de l’église. Ce dossier est complété par de nombreuses annexes documentaires ayant trait au « Tombeau des Seigneurs », comme le testament d’Henry d’Haupoul de 1695 ou encore une notice sur la présence d’une crypte dans une église : une crypte n’a pas de raison d’être si elle ne contient pas le tombeau d’un saint…… Signalons encore la poursuite des travaux de Jérôme Choloux sur « la piste vendéenne », travail fort utile pour essayer d’identifier les donateurs de l’abbé. Une démarche qui devrait inspirer de nombreux chercheurs dans d’autres régions de France. La livraison 2010 se terminera par un papier sur Alfons Mucha, traité avec la passion (et la plume !) d’un véritable artiste, un certain Jean-Claude Rossignol.
.

jeudi 25 novembre 2010

LA CLAIRIERE (Paris)


.
09 - La Clairière – (43, rue Saint-Lazare tél 01.48.74.32.94). Un bistrot à vin comme je les aime…. Des ardoises partout qui hurlent d’envie de remplir votre verre des crus les plus généreux….. et qui dégoulinent de plats atrocement copieux : ah le saucisson chaud lyonnais et la palette de porc à la moutarde ! Quant aux tripes, elles sont maison et l’andouillette, c’est vrai que la sauce meurette lui va à ravir.
.

L'EDITION VHALLENNES DU NECRONOMICON (1751)


LES RARETES DE L'ATELIER EMPREINTE


.
On clique sur le titre du message.
.

MARCUS PAYE LA TOURNEE


.
Le samedi 27 novembre:

Soirée porte ouverte à l'artothèque de Rennes les Bains, rue de l'église, avec un apéritif à 18h. C'est la fin de la saison, alors venez nombreux!

.

mercredi 24 novembre 2010

LA VILLE DANS LA BD


.
C'est à la Cité Chaillot jusqu'au 20 janvier, et c'est somptueux :

L’exposition « Archi & BD », présente au grand public ou rappellera aux passionnés de la bande dessinée, les relations qu’entretiennent la bande dessinée et l’architecture.

Dès le début du XXe siècle avec des auteurs comme Winsor McCay (Little Nemo), George McManus (La famille Illico), Frank O. King (Gasoline Alley) ou Alain Saint-Ogan (Zig et Puce), la bande dessinée explore la ville, fascinée par le monde naissant qu’elle symbolise.

Cette thématique, non seulement de la ville, mais des éléments immédiats qui s’y rattachent comme l’architecture, l’urbanisme, le design, l’Histoire ou la politique, est devenue le terrain idéal de descriptions esthétiques et de réflexions sur le monde contemporain avec des auteurs comme François Schuiten, Benoît Peeters, Enki Bilal, Moebius…

L’exposition abordera, sans volonté d’exhaustivité, les représentations de la ville dans la bande dessinée.

Le propos sera chronologique, des années 1900 à nos jours avec une présentation, en fin d’exposition, de projets particuliers : la ville imaginaire de Villemolle des Requins Marteaux, le musée Hergé, la Maison de Verre, une commande de Jean Nouvel à des auteurs de bande dessinée.

Cette chronologie sera ponctuée par des références aux métropoles. New-York, Paris et Tokyo seront observées à travers le prisme d’auteurs, comme Will Eisner, Jack Kirby, David Mazzuchelli, Riad Sattouf pour New York ; Blutch, Tardi, Dupuy-Berberian pour Paris ; Jiro Taniguchi, Osamu Tezuka, Toiyo Matsumoto, Maoki Urasawa pour Tokyo. Cette dimension internationale sera confirmée par la présence d’auteurs chinois et coréens.

L’exposition suggérera également les filiations ou affinités entre auteurs de différentes générations, à l’instar de la « ligne claire » de la fin des années 1970 (Joost Swarte, Ted Benoit, Floc’h…) qui fit référence aux grands maîtres belges de la bande dessinée des années 1950-1960 : André Franquin, Maurice Tilleux, Will…

L’exposition « Archi & BD » offrira au plus large public une vision de la densité artistique et culturelle de la bande dessinée sur un siècle de création. La scénographie, signée par l’agence Projectiles et inédite dans sa proposition de mise en lumière et en espace, valorisera quelques 250 œuvres présentées.

Au total 150 auteurs internationaux et 350 oeuvres contribuent à cette exposition qui veut également proposer un éclairage sur la période actuelle où la bande dessinée franchit de nouvelles frontières en matière de création, avec des auteurs de bande dessinée proches de l’art contemporain, comme Jochen Gerner, Ilan Manouach, Dominique Goblet, Thierry Van Hasselt, Christopher Hittinger.
Un parcours pour le jeune public sera également aménagé.

Cette exposition consiste en un dialogue entre l’architecture et la bande dessinée. Des maquettes, des esquisses, des projets ou des réalisations de villes, bâtiments publics ou villas, des utopies dessinées par les plus grands architectes rappelleront cette familiarité d’imaginaires.

En contrepoint des planches des auteurs de BD, où la ville est l’héroïne, le travail des architectes fait apparaître des influences issues du huitième art… Cet angle de l’exposition met de fait l’accent sur le mode de représentation de l’architecture et de la ville, et sa tentative d’exploration d’un univers connexe dessiné, depuis les années 1910 (Sant’Elia) jusqu’à aujourd’hui (BIG, Herzog et De Meuron, André Jaque…), en passant par les années 1970 (Archigram, Coop Himmelblau, Jean Balladur…).

Autant de visions de la ville, révélant un appétit de prospective et l’envie d’explorer de nouveaux modes de vie. À Londres, à Vienne, comme à Madrid ou Paris, c’est une invitation au voyage dans l’invention de fictions urbaines et l’écriture des scénarios métropolitains les plus fantastiques.

Afin que cette rencontre entre l’architecture et la bande dessinée soit pertinente, la Cité a souhaité confier le propos de l’exposition à Jean-Marc Thévenet, directeur du festival international de la bande dessinée d’Angoulême de 1998 à 2006, et à Francis Rambert, directeur de l’Institut français d’architecture.
.

MOEBIUS, UN HOMMAGE MERITE


.
C'est à la Fondation Cartier à Paris jusqu'au 13 mars 2011.

La Fondation Cartier pour l’art contemporain présente MŒBIUS-TRANSE-FORME, la première grande exposition à Paris jamais consacrée à l’oeuvre de Jean Giraud, connu sous les pseudonymes de Gir et Mœbius. Icône incomparable de la bande dessinée, inventeur de formes extraordinaires, dessinateur génial, Mœbius est un artiste qui dépasse les limites traditionnelles de sa discipline. Cette exposition inédite s’organise autour du thème de la métamorphose, un motif majeur et omniprésent dans son oeuvre.

Avec leurs paysages et leurs personnages en perpétuelle transformation, ses dessins explorent les confins de l’inconscient et dévoilent un monde imaginaire et fantastique. À travers la métamorphose souvent brusque et inquiétante d’une figure, d’un décor, Moebius révèle un monde où les apparences ne sont pas aussi stables qu’on pourrait le croire.
.

EN ROUTE POUR LE NOUVEL EON 2011


.
Comme tous les ans, l'ODS vous propose de participer au dîner marquant l'entrée dans le Nouvel Eon. Une occasion de retrouver des amis ou de faire connaissance avec l'ODS. On peut venir seul, accompagné, en métro, bus ou pousse-pousse. Mais il est préférable de laisser sa voiture au garage !
Merci de me passer un message privé pour acter votre réservation.
Nous vous tiendrons au courant ici du lieu des agapes, qui dépendra bien sûr du nombre de participants.
.

C'ETAIT SYMPA DE RENCONTRER EL JICE !

Posted by Picasa

L'HIMALAYA A L'ATELIER Z

Posted by Picasa

LAUTISSIER 2010 AU ZIGLOO

Posted by Picasa

LA PORTE DE BRANDEBOURG A SEDAN


.
Incroyable mais vrai. On clique sur le titre du message.
.

mardi 23 novembre 2010

TINTIN & LOVECRAFT

.
.
On clique sur le titre du message pour découvrir d'autres covers lovecraftiennes, en souhaitant à l'auteur talentueux de passer sous les radars......
.

lundi 22 novembre 2010

UN PLAT TYPIQUEMENT ARDENNAIS



La cacasse à cul nu ; testé par André Savéant. C'est également le plat de régime préféré de Céline d'Empreinte.
Posted by Picasa

HUGO GERNSBACK A LUXEMBOURG


.
On trouvera notre album photo en cliquant sur le titre du message.
.

COLLOQUE 2010 DE POLITICA HERMETICA


.

POLITICA HERMETICA

XXVI COLLOQUE INTERNATIONAL, sous la présidence d’Emile Poulat (EHESS-CNRS)

Le samedi 4 décembre 2010

A l’Ecole pratique des hautes Etudes, 41 rue Gay-Lussac, salle 98, 5é étage (attention au changement d’adresse)


Esotérisme et Romantisme


Samedi matin 9 heures


1) Emile Poulat : Présentation générale et problématique.

2) Françoise Bonardel : Religion et transmutation, un regard sur la religiosité romantique.

3) Claude Rétat : Pierre-Simon Ballanche, écriture poétique et construction ésotérique.


Samedi après-midi, 15 heures



4) Anne-Marie Baron : La tradition selon Balzac.

5) Wouter.J. Hanegraaff : Joseph Ennemoser and Magnetic Historiography.

6) Jean-Pierre Laurant : Une épistémologie romantique chez Eliphas Lévi ?

JEAN HAUTEPIERRE COMMUNIQUE


.
Au Théâtre des DÉCHARGEURS, le lundi 29 novembre 2010 à 20h00,

Récital de poèmes de
POE

« Corbeau ! dis-je, être de malheur – quel que tu sois, démon, prophète !
Par ce Ciel qui sur nous s’allonge – et ce Dieu que nous adorons,
Dis si mon âme au noir chagrin tout là-haut, dans l’Eden lointain,
Etreindra l’âme sanctifiée nommée par les anges Lénore –
Une vierge unique et radieuse et nommée des anges Lénore. »
Et le Corbeau dit : « Jamais plus. »
extrait du Corbeau (traduction de Jean Hautepierre)

Les poèmes seront lus par Thierry MISSONIER et plusieurs autres diseurs dont le traducteur, Jean HAUTEPIERRE, après une présentation d’Edgar POE et de son œuvre.
Théâtre des DÉCHARGEURS : 3 rue des Déchargeurs, 75001 Paris
(08-92-70-12-28. Métro Châtelet ou Les Halles).
Participation aux frais : 8 € (avec boissons et en-cas à la pause).
Jean Hautepierre dédicacera ensuite sa traduction intégrale des poèmes d’Edgar Allan Poe (en vente sur www.publibook.com et sur place, le soir même, au prix de 16 euros).

samedi 20 novembre 2010

INGRID AU MARCHE DE SEDAN



Meilleur ouvrier de France. Spécialités : boudin et andouillette de canard ; canardos (steak haché de canard).
Posted by Picasa

mercredi 17 novembre 2010

OK, JE VOUS REJOINS A LA CAFETE



J'ai toujours rêvé de prendre une chouffe avec El Jice.
Posted by Picasa

ET SI ON INVITAIT EL JICE



à la cafét de la Cité des Sciences ?
Posted by Picasa

AH BON



El Jice sera à la Villette ?
Posted by Picasa

MOI AUSSI



Moi aussi je veux voir El Jice à la Villette !
Posted by Picasa

BAGNEUX 2011


.
On note d'ores et déjà sur son agenda.
.

WENDIGO SE PROFILE

Posted by Picasa

IL ATTEND EL JICE



A la Cité des Sciences de la Villette ; attention, il est très affectueux et adore les frites (à la mayonnaise).
Posted by Picasa

NOUVELLES LUMIERES SUR LE PRIX BERENGER SAUNIERE


.
Je lis, sur un site dit de recherches castelrennaises, cette déclaration :

"Toute cette salade désinformatrice (NDE, violente attaque sur nos travaux sur Vals-en-Ariège) fut lancée et validée lors de ce que l'on appelle désormais chez les vrais croyants cherisiens : le congrès de Limoux, où furent décernés pour la première fois les Plantard d'Or (en ésotériquement correct : le prix Béranger)"

Je me permets de rappeler, ne serait-ce que par égard pour les différents lauréats, car la critique est facile pour ceux qui n'ont d'autre préoccupation que de démolir ce que font les autres :

PRIX BÉRENGER SAUNIÈRE (Bérenger avec un E)


L'Association pour les Recherches Thématiques sur Bérenger Saunière (ARTBS) remet chaque année, à l’issue de son Colloque d’Etudes et de Recherches, le prix Bérenger. Il est destiné à récompenser le meilleur travail d’étude portant sur l’affaire de Rennes-le-Château et sujets connexes, et notamment sur la mécanique de création de la dite affaire ainsi que sur son contexte (historique, politique, religieux, généalogique etc….). Les travaux portant directement sur la recherche du trésor supposé de l’abbé Saunière ne sont pas concernés.

Par travaux, nous entendons toute publication, qu’elle prenne la forme d’un livre, d’un article dans une revue, d’une réalisation vidéo, audio ou sur support informatique (CD Rom).

Le jury est composé de :

Yves Lignon, universitaire, président de l’ARTBS
Philippe Marlin, président de l’association Œil du Sphinx et gérant des Éditions de l’Œil du Sphinx
Joseph Altairac, professeur, écrivain
Jean-Luc Rivera, rédacteur en chef de la Gazette Fortéenne
Morgan Roussel, chercheur

Il est souverain et ses décisions sont sans appel.

Les travaux des membres du jury sont exclus de la sélection.

Le prix prend la forme d’un objet de valeur (style statuette en marbre) gravé au nom du lauréat avec indication de l’année concernée.


Il a été remis pour la première fois au Colloque de Stenay en juin 2005 et portait sur les travaux de l’année 2004. Le lauréat était Paul Saussez pour son travail sur "Le Tombeau des Seigneurs" (CD Rom, Editions Arkhéos).

Il a été remis en juin 2006 au Colloque de Millau à Dominique Dubois pour son ouvrage "Rennes-le-Château, l’Occultisme et les Sociétés Secrètes" (Éditions de l’Œil du Sphinx, 2005).

Il a été décerné en juin 2007 au Colloque de Limoux à Patrick Mensior pour sa revue annuelle de recherches, "Parle-moi de Rennes-le-Château" (publication associative). Le jury a également décidé de remettre un prix spécial « in memoriam » à Gérard de Sède pour l’ensemble de son œuvre.

Il a été attribué en 2008 au Colloque de Sèvres, à titre posthume, à Jean-Luc Robin, pour l’ensemble de son œuvre et pour sa contribution à l’animation du village.

Il a été décerné en 2009 au colloque du Bugarach à Laurent Buchholtzer (Octonovo) pour son ouvrage "Rennes-le-Château, une affaire paradoxale" (Éditions de l’Œil du Sphinx, 2008). Prix remis par Jacques Hortala, conseiller Général du canton.

Il a été remis en 2010 au Colloque de Rennes-le-Château à Mariano Tomatis, pour les travaux effectués au Musée du Village en compagnie d'Antoine Captier et de Christian Doumergue. Prix remis par Alexandre Painco, maire de la commune.

Phil
.

mardi 16 novembre 2010

CHEZ COSTES (MONTSEGUR)


.
09300 – Chez Costes (09300 Montségur, tél 05 81 01 10 24). Un magnifique Logis de France, avec sa terrasse ombragée et sa librairie catharisante. Produits bio et maison : somptueux foie gras, coq au vin et cassoulet selon la tradition et délicieuses truites des Pyrénées à la chair grise. C’est ici du sans faute. A noter que la famille Costes gère également « La Salamandre » à Etretat.
.

LA SALAMANDRE (ETRETAT)


.
76790 – La Salamandre (4 boulevard René Coty, 76790 Etretat, tél 02 35 27 17 07). Une demeure médiévale exceptionnelle, répertoriée par Fulcanelli dans ses Demeures Philosophales. Qui plus est, une demeure transférée en 1912 de Lisieux à Etretat, pièce par pièce. Cet endroit magique (qui fait également hôtel) est tenu par la famille Costes, gestionnaire par ailleurs d’un excellent Logis de France à Montségur. Le mot d’ordre de cette famille est cuisine bio et produits du terroir. Pour ce qui est d’Etretat, les produits de la mer sont bien sûr à l’honneur, mais le bœuf n’est pas à dédaigner. On essaiera notamment un excellent tartare aux herbes fraîches, une façon originale de renouveler ce plat traditionnel.
.