Chez le Bibliothécaire

Chez le Bibliothécaire
Bienvenue

lundi 30 juillet 2012

LES VITOLETS DE EL JICE : BELLE NUIT POUR UN HOMME MORT

La
 Belle
 Nuit
 pour
 un
 Homme
 mort
 est
 à
 ce
 point
 différent
 de
 l’univers
 du
 grand
 Bob
 qu’on
 le
 croirait
 écrit
 par
 quelqu’un
 d’autre.
 On
 l’a
 comparé
 à
 cette
 oeuvre
 de
 Vian
 (publiée
 aussi
 sous
 un
 pseudonyme)
 :
 J’irai
 cracher
 sur
 vos
 tombes.
 On
 a
 même
 dit
 que
 cette
 Belle
 Nuit
 allait
 beaucoup
 plus
 loin.
 Et
 il
 faut
 avouer
 que
 ce
 genre
 de
 littérature
 n’est
 pas
 destinée
 aux
 enfants
 de
 choeur.
 Roman
 étrange,
 mêlant
 fantastique,
 onirisme,
 thriller
 et
 érotisme
 sulfureux.
 On
 est
 loin
 des
 gentils
 élans
 amoureux
 et
 des
 frôlements
 de
 soie
 de
 Miss
 Ylang‐Ylang.
 Les
 descriptions
 de
 situations
 “gorérotiques”
 sont
 sans
 équivoque
 et
 l’on
 suit
 un
 personnage
 qui
 veut
 aller
 au
 bout
 de
 sa
 dernière
 nuit
 en
 commettant
 un
 maximum
 de
 meurtres
 les
 plus
 sordides
 et
 les
 plus
 cruels
 avant
 de
 lui‐même
 mettre
 un
 terme
 à
 sa
 fatigue
 de
 vivre.
 Peu
 importe
 d’ailleurs
 l’âge
 de
 la
 victime
 :
 petite
 fille
 ou
 femme
 mûre,
 mais
 surtout
 des
 femmes.
 
 A
 tel
 point
 que
 le
 final
 surprendra
plus
d’un
lecteur
et
que
je
m’en
voudrais
de
vous
le
dévoiler.

Il
 règne
 une
 telle
 ambiance
 glauque
 et
 surréaliste
 tout
 au
 long
 de
 ces
 137
 pages
 de
 cauchemar
 qu’il
 reste
 un
 opus
 difficile
 à
 cataloguer.
 Ni
 pure
 littérature,
 ni
 roman
 fantastique
 mais
 glissant
 sur
 l’horizon
 événementiel
 du
 rêve
 acide
 et
 de
 l’état
 de
 veille
 semi‐comateux.
 Et
 quand
 j’y
 pense,
 je
 me
 dis
 une
 fois
 de
 plus
 que
 Henri
 Vernes,
 quand
 il
 veut
 délaisser
 un
 peu
 le
 côté
 par
 trop
 “boy‐ scout/superman”
de
Bob
Morane,
est
un
écrivain
majeur
tant
dans
le
domaine
de
 la
 science‐fiction
 que
 celui
 du
 fantastique
 et
 peut
 trôner
 dignement
 aux
 côtés
 de
 Ray
Bradbury,
Philip
José
Farmer
ou
Stefan
Wul,
pour
ne
citer
qu’eux.

El
Jice
 
 

Pour la bonne compréhension du titre :

Saveurs d'ici / Les Vitolets de Haybes


Des petites boulettes  à la viande à déguster  le soir de la fête patronale  de Haybes.
Des petites boulettes à la viande à déguster le soir de la fête patronale de Haybes.

Les charcuteries ardennaises sont réputées, on le sait ! Tautrons à la compotée, crépinettes de la charbonnée, boulettes de viande et de pommes de terre, Vitolets comme à Haybes, Fumay, Revin… Terrines de jambon comme à Hargnies, boudin blanc de Rethel ou encore fromage de tête persillé et petites saucisses sèches de pays comme à Renwez… Le choix s'avère bien difficile pour les touristes qui veulent tout goûter en peu de temps !
A Haybes, on déguste généralement les Vitolets ou petites boulettes à la viande, le soir de la fête patronale ; s'ils ne sont pas très compliqués à réaliser, il est surtout plus rapide d'aller les acheter tout prêts dans les charcuteries locales.
Préparation
Selon le nombre des convives, il faut prévoir autant de viande hachée de porc que de bœuf. Ajouter, selon le goût, de l'oignon et des échalotes hachés, un peu de noix de muscade, du sel et du poivre. Lier le tout avec un ou deux œufs battus. Rouler en petites boulettes un peu plus grosses qu'un œuf de pigeon, sécher avec de la farine et passer en friture. Laisser refroidir puis, le lendemain, mettre à mijoter doucement dans un bouillon, bien relevé de pot-au-feu ou de poule, additionné de sauce tomate. Servir dans la sauce. Accompagner de pâtes fraîches ou de frites.
Recette collectée par Lise Bésème-Pia, auprès de Maurice Roffidal de Haybes. On peut se reporter à l'ouvrage : La cuisine des Ardennes aux Editions Noires Terres, Louvergny.

L'IPHONE DU BUGARACH

Limoux L'Iphone de la fin du monde

 

Midi Libre
30/07/2012, 06 h 00
On sait que des calculs établis à partir du calendrier des Mayas prédit la fin du monde pour le 21 décembre 2012.
Et selon certaines théories ésotériques, seul le village de Bugarach en réchappera ce que croient beaucoup de gens...
C'est pourquoi l'agence de communication narbonnaise "Defacto" a créé une application iPhone destinée à "vous sauver la vie". Elle se nomme "2012SURVIVAL" et comporte différentes fonctions dont un compte à rebours indiquant le temps qui reste jusqu'au 21 avant la fin du monde, de même qu'une boussole donnant la direction de Bugarach, ainsi qu'un plan et la liste des actions à entreprendre pour profiter des derniers instants de la vie... au cas où l'on n'aurait pas eu le temps de se réfugier à Bugarach.
Vite, télécharge

dimanche 29 juillet 2012

samedi 28 juillet 2012

LE PERILLOS DE LA PENSEE





Photo : La Splendeur de Durban dans la grotte aux "Sphincters".

Je n'ai pas pour habitude de relever les injures que cette personne se complaît d'inonder votre serviteur sur facebook, mais celle-là est tellement grossière que je veux vous la faire partager.

Parlant d'un certain rapport Pumaz, le Périllos de la Pensée écrit (en respectant son aurtograffe) :

Cependant ce fut, non pas un ténor, mais un petit malin, ou plutôt marlou (sans R pour le premier ni majuscule bien entendu) qui sut nous approcher à reculon et les culottes baissées afin de nous cirer les bottes, mentir, trahir, se parjurer (renier sa propre parole d'honneur) en nous détournant le document et le produire dans sa revue, à connotation de sphincter, à son compte... 

Le Soleil d'Opoul oublie de préciser que ce document nous a été confié par ses soins pour publication devant de nombreuses personnes, dont un universitaire bien connu qui témoignera volontiers si ce type d'injure ne cessait rapidement.

Et puisque juillet est le mois de l'anniversaire de la Gloire du Mont Pilat, nous allons lui offrir un miroir pour qu'il puisse se regarder dans les yeux.

LA FIN DU MONDE EN DIRECT

Daniel Castille donnait hier soir une conférence sur l'Apocalypse à Rennes-le-Château. Nous avons été surpris par un orage d'une grande violence, les éclairs zébrant le Bugarach en arrière-plan :


Les auditeurs, terrorisés, se recroquevillaient sous les parasols encore debout.


Même le vin n'arrivait plus à réchauffer le public.


Jean-Michel Pous noyé n'a pas pu interrompre la conférence alors que Stéphanie cherchait dans la nuit mouillée Yves Echaroux.


Heureusement, nous avons pu observer le passage d'un beau vimana au-dessus du Consulat de Wallonie.


GERARD JEAN A L'HONNEUR

26.07.2012

Gérard Jean, distingué par Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie associative.

Jeunesse et Sports.jpgPar arrêté, en date du 14 juillet 2012, Mme Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie Associative, a conféré, en vertu de la discrétion de son contingent et à titre exceptionnel, la médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports à M. Gérard JEAN. Cette prestigieuse distinction, rarement attribuée, vient récompenser l’engagement de toute une vie, pour la promotion du sport, l’enseignement de la jeunesse, et la gestion de la vie associative. Membre fondateur du Comité régional olympique, sportif de haut niveau, notre concitoyen s’était longtemps battu avec force et conviction, pour ouvrir d’abord le judo féminin à la compétition et faire reconnaître ensuite ce sport au niveau olympique. Arbitre international, il officia aux jeux olympiques de Munich en 1972. Initiateur fondateur du réseau français d’information en direction des adolescents et des étudiants, il créa et développa dans l’Aude le premier Centre départemental Information Jeunesse (C.D.I.J). Secrétaire général fondateur du club de judo de Limoux, il avait obtenu le grade de ceinture noire 2e dan et le diplôme d’instructeur d’état ; ce qui lui avait permis d’assurer bénévolement, pendant de longues années, l’enseignement technique et la formation des policiers du commissariat de police de Limoux, ainsi que celle de quelques professeurs d’éducation physique. À la tête du Sporting club Limouxin, il avait favorisé l’émergence de nouvelles disciplines, obtenu l’ouverture de la piscine municipale couverte, créé le Centre sportif de coordination et réintroduit, exploit s’il en est un, le rugby à XV en terre treiziste ! Précurseur sur le plan départemental, il fut trésorier fondateur du Comité de l’Aude de judo ; secrétaire général fondateur du Comité de l’Aude de ski ; secrétaire administratif du Comité de l’Aude de handball et secrétaire de la Ligue régionale de natation. Gérard Jean était titulaire de la médaille de Bronze de la Jeunesse et des Sports depuis 1975. Il a reçu les prestigieuses palmes d’Or du Bénévolat en 2008, et fit récemment l’objet d’une campagne de publicité nationale, sous le ministère de Bernard Laporte, comme lauréat français des trophées internationaux du Bénévolat. Davantage versé aujourd’hui dans le milieu culturel, il assure la présidence de l’association « Mémoire historique de Limoux » et celle de l’Académie des arts et des sciences de Carcassonne. Gérard Jean, vient d’obtenir la reconnaissance de l’état pour la durée de son engagement, mais surtout, les quatre plus importantes décorations qui viennent sanctionner la polyvalence de ses actions en faveur du Sport, de l’Enseignement, du Bénévolat et de la Culture. Le fait est si rare qu’il doit être remarqué.

P1010066-1.jpg
 Lauréat français des Trophées internationaux du Bénévolat, Gérard Jean avait été reçu récemment par le ministre Bernard Laporte.

LE BUGARACH PRET POUR LA SUITE


 Bugarach prépare ... l'après fin du monde

- Publié le 27/07/2012 à 15:30

La toile fourmille de théories sur l'apocalypse, qu'il s'agisse du résultat d'une inversion des pôles ou de la fin du calendrier maya. Certaines théories désignent le pic, ou pech, de Bugarach et ses 1.231 m d'altitude comme figurant parmi les lieux qui seraient épargnés. La toile fourmille de théories sur l'apocalypse, qu'il s'agisse du résultat d'une inversion des pôles ou de la fin du calendrier maya. Certaines théories désignent le pic, ou pech, de Bugarach et ses 1.231 m d'altitude comme figurant parmi les lieux qui seraient épargnés.


Depuis que les tenants de l'apocalypse veulent s'y réfugier pour échapper à la fin du monde, Bugarach est célèbre dans le monde entier. Touristes et curieux de tout poil se pressent dans ce minuscule village qui inspire moult propositions farfelues, voire malhonnêtes.
Malgré les dérives dues à cet engouement et l'agacement de certains des 194 habitants face à la réputation faite au village audois, son premier magistrat ne regrette pas d'avoir sonné l'alarme.
Voici un an et demi, Jean-Pierre Delord faisait part de ses craintes de voir débarquer des centaines sinon des milliers "d'illuminés" le 21 décembre 2012, date réputée dans certains cercles être celle de la fin du monde. Depuis, il a eu les honneurs de la presse nationale et internationale, du New York Times au Bild, en passant par El Pais et le Daily Telegraph.
En ce mois de juillet, les petits groupes de touristes qui déambulent dans les rues expliquent être venus par curiosité, après avoir entendu qu'il "y aurait éventuellement des trucs bizarres, des soucoupes volantes, des ésotériques", dit Patrick, habitant de l'Oise.
Véronique, une Bretonne, est attirée par la "montagne" dite "sacrée", qui émet "beaucoup d'énergie". Richard et Karen, des Britanniques, passent leur lune de miel dans les parages et rigolent. "Personne ne croira qu'on cherchait des vaisseaux spatiaux et des aliens cinq jours après notre mariage".
La toile fourmille de théories sur l'apocalypse, qu'il s'agisse du résultat d'une inversion des pôles ou de la fin du calendrier maya. Certaines théories désignent le pic, ou pech, de Bugarach et ses 1.231 m d'altitude comme figurant parmi les lieux qui seraient épargnés.
A la mairie, Jean-Pierre Delord a amassé une pile impressionnante de courriers. Certains y évoquent leurs états d'âme; un "spécialiste du calendrier maya" calcule la fin du monde pour 2027; un entreprenant offre d'organiser un concert géant avec Pink Floyd; un autre propose aux angoissés d'aller prier pour eux contre la modique somme de 60 euros.
Quand certains ont voulu vendre sur internet d'"authentiques" pierres de Bugarach, Jean-Pierre Delord a porté plainte. Mais il n'est pas a priori hostile à la proposition d'archiver des lettres testamentaires.
Sous surveillance
La mairie a reçu des courriers plus sinistres. Ainsi une carte postale annonce "un sacrifice humain dans les bois".
"Celle-là, je l'ai montrée aux RG", dit le maire. Désormais, "le lieu est sous surveillance, la Miviludes (Mission interministérielle de lutte contre les sectes) est saisie du problème". "Je ne voulais pas me retrouver avec des mouvements apocalyptiques qui nous feraient un massacre".
Pour autant, il n'est pas mécontent d'une publicité énorme qui, d'après lui, perdurera, passé le 21 décembre. "Je serais l'idiot de service si je ne capitalisais pas là-dessus. On est en train d'écrire l'histoire à venir", assure-t-il.
Il en veut pour preuve le village proche de Rennes-le-Château, qui attire 120.000 visiteurs chaque année à cause d'une histoire presque centenaire: nombre d'optimistes y recherchent encore le magot de l'abbé Saunière, un ecclésiastique mort en 1917 et qui aurait laissé une mystérieuse fortune.
De fait, la fréquentation de Bugarach a doublé (20.000 passages sur le pic en 2011), d'après la mairie. Mais le nombre des pancartes signalant des maisons à vendre montre qu'il n'y a pas eu la razzia annoncée sur les biens et certains, en colère, estiment que les retombées économiques pour le village où, disent-ils, les gens ne font que passer, ne compensent pas une publicité jugée néfaste.
"On nous prend pour le village des fous et c'est ça qui va nous rester", dit Sigrid Benard, de la Maison de la nature. Sa clientèle, 70% d'"ésotériques" et 30% de randonneurs, s'est effondrée. "Les randonneurs ne viennent plus. Et les ésotériques qui venaient pour être tranquilles ne veulent pas se retrouver filmés" par la presse mondiale.
Click here to find out more!

PENSION COMPLETE AU CONSULAT DE WALLONIE



Fort du succès rencontré par le gîte du Donjon et par la Table de Nessie, le Consulat de Wallonie de Rennes-le-Château offre désormais une formule de pension complète. Astrid Ancelle, qui a testé le produit avec Jean-Loup, nous a déclaré : "c'est une vraie tuerie".

jeudi 26 juillet 2012

UN CINEMA CASSOULET


RANDO RAZES


LA FETE DU CASSOULET SACRE

Castelnaudary. Fête du cassoulet : ça mijote

tour de ville

Castelnaudary. Fête du cassoulet : ça mijote ()
Castelnaudary. Fête du cassoulet : ça mijote

Le comité d'organisation et ses partenaires ont présenté, hier, la «mouture» finale de cette treizième édition de la Fête du cassoulet.
Mikaël Jones. L'artiste sera l'invité d'honneur de cette 13e édition. Le parrain de l'association Lo Camin del sol viendra avec une centaine d'enfants malades et leurs familles.
Fête écolo. Gobelet unique et tri sélectif… La Fête du cassoulet se veut respectueuse de l'environnement.
Label fête. Il vient d'être obtenu au terme de quatre ans de travail. Il est assorti de contraintes en terme de prévention et de sécurité. Policiers, gendarmes et pompiers ont rencontré les organisateurs de la fête qui, cette année, sera «sécurisée» par la Protection civile, habituée de ces grands rassemblements. A noter la présence de stands de prévention, dont celui de la sécurité routière, et un éthylomètre.
Office de commerce chaurien. C'est désormais un des partenaires incontournables de la fête. Les commerçants seront sur le pont dès le premier jour, en partenariat avec la Ronde du cassoulet. Pour animer la course et leur soirée cassoulet, ils ont invité KBO.
Vide-greniers et thé dansant. Un vide-greniers au profit d'AVA, le mercredi 21 et un thé dansant avec Musicalement Vôtre, place de Verdun, voici deux nouveautés avec des démonstrations et initiation de danse, haltérophilie. Place de la République et de Verdun, les premiers groupes entrent en lice.
Comité des fêtes. Sa journée, c'est le jeudi avec un concert de Michaël Jones, de 18 h 30 à 20 heures, une scène ouverte aux artistes locaux, ensuite, de 20 heures à 22 h 30, un concert des Forbans en suivant et l'orchestre Best-of, en clôture.
Les Mounjettes. On leur doit le puzzle, le village des villages, le corso - cette année avec quinze chars - et le repas du vendredi soir ainsi que celui des bénévoles du dimanche.
Confrérie du cassoulet. Intronisations et repas de gala auront lieu le vendredi 24. Pour les premières, ce sera au théâtre des Trois-Ponts qui a convaincu les organisateurs, l'an dernier. Sono, attention du public… C'est parfait. L'apéritif qui suivra, en revanche, sera dans les jardins de la mairie. On retrouvera les confréries amies, le dimanche à la messe, lors d'un défilé en ville et au repas de la Halle aux grains qui accueillera quelque 120 convives. A noter que l'association du train à vapeur a promis d'amener de 100 à 150 personnes jusqu'à Castelnaudary, le dimanche.
Ovnis. Ils reviennent le samedi 25 avec la présentation des embarcations toutes plus loufoques les unes que les autres le matin et la course à 16 heures.
Aéro-Club. Une soixantaine d'avions, deux cent cinquante personnes… Question promo, l'aéro-club n'est pas en reste quand il s'agit d'amener du monde à la fête au point que, l'an dernier, la tour de contrôle de Blagnac a voulu savoir ce qu'il se passait à Castelnaudary. Ils y allaient tous !
Accessibilité. Un emplacement réservé pour profiter de la bataille navale entre OVNIS, objets voguants non identifiés ou, face au monument aux morts, à l'ombre, pourra admirer le corso fleuri, la fête du cassoulet a aussi le label accessibilité.
David Joulia. C'est le nouveau partenaire de la fête qui a proposé la programmation de la place des Cordeliers, transformée, le temps de Promaude. Lézignan, à l'image de Castelnaudary, c'est la petite ville qui monte. Elle a invité les Chauriens pour Promaude, ceux-ci lui rendront la pareille pour leur fête du cassoulet dont ils seront les invités d'honneur.
La Dépêche du Mid

mercredi 25 juillet 2012

LAND'ART A COUIZA


BON ANNIVERSAIRE AU TRESOR DES WISIGOTHS




C'était il y a un an :

La découverte du trésor des wisigoths

BRAVO AUX LAUREATS HOLMESIENS DU CONCOURS DE L'ODS


DANIEL CASTILLE VENDREDI SUR LA COLLINE


Communiqué de presse

DANIEL CASTILLE
En conférence
2012 OU 2442, UNE AUTRE APPROCHE DE L’APOCALYPSE

Rennes-le-Château, le 27 Juillet 2012


A 21 heures à la Reine-du-Château, en partenariat avec les Librairies Atelier Empreinte et Mutus Liber les association Œil du Sphinx (ODS) et Recherches thématiques sur Bérenger Saunière (ARTBS)
Possibilité de dîner sur place à partir de 19 heures, le restaurant proposant un menu conférence.

Daniel Castille est un historien de la région de Troyes qui a fait longtemps partie de la Société Académique de l’Aube. On lui doit de nombreux ouvrages sur Les Cathares oubliés, Le Diable Mérovingien, Le mystère des Vierges Noires, du Paganisme au Christianisme…
Revenant sur la thématique de l’Apocalypse popularisée par le Calendrier Maya, il cherchera à nous montrer que la théorie des cycles est couramment partagée par de nombreuses cultures, et notamment certaines cultures indiennes. Il nous montrera aussi que les « OVNIS du Bugarach » ne sont pas vraiment une nouveauté et qu’ils avaient des ancêtres appelés « Vimanas ».



mardi 24 juillet 2012

UN MARIAGE CASTELRENNAIS


C'était hier, jour de la Sainte-Marie Madeleine : Kathleen McGowan, et Philip Coppens.

MECHOUI DES CHERCHEURS ; LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES


VATICAN'S TANGO DANS LA HAUTE VALLEE


Quillan

J-1 pour le folklore en Pyrénées audoises

Le 24/07/2012 à 06h00 par Nicolas Van Den Bussche
La troupe du Panama jouera pour la présentation du festival, ce mercredi 21 h, à Quillan.
La troupe du Panama jouera pour la présentation du festival, ce mercredi 21 h, à Quillan.  © Photo DR. 
 
Quand la folie des musiques et des danses du monde emporte la Haute-Vallée… Mercredi soir, le Festival international de folklore en Pyrénées audoises sera lancé officiellement à Quillan. Ce soir même, en avant-première, le village de Bourigeole verra passer la représentation de l'Argentine.
Six jours durant, les Pyrénées audoises vont vibrer au rythme des musiciens et danseurs venus des quatre coins de la planète. Au total, huit nations ont été programmées par le syndicat intercommunal à vocation unique (Sivu), organisateur du rendez-vous phare de l'été. L'Argentine, l'Arménie, le Belize, l'Espagne, le Panama, Porto Rico, la République de Bouriatie et la République de Kabardino-Balkarie.
Aux quatre coins des Pyrénées audoises
Jusqu'à dimanche, Alet-les- Bains, Axat, Belvianes, Belvis, Brenac, Bourigeole, Castelnaudary, Coudons, Escouloubre, Espezel, Limoux, Rennes-les-Bains et bien évidemment Quillan accueilleront les troupes (voir le programme ci-dessous).
Alors que les dépenses ont dû être revues à la baisse, le festival devrait être à la hauteur pour cette 17e édition. La cérémonie d'ouverture et de clôture habituelles (toutes les troupes défilaient à Quillan le même soir) sont annulées. Jean-Louis Alandry, maire d'Alet et vice président du Sivu explique : "À l'origine, la soirée de mercredi devait être tout simplement supprimée. Mais tout compte fait, nous organiserons quand même une soirée de présentation à Quillan, ce mercredi, accompagnés par les troupes du Panama et de Porto Rico. Ce sera différent de ce qui a été fait jusqu'à présent. Mais le festival coûte cher et des choix ont dû être faits".
Pour la soirée de clôture, le déroulement sera identique. Quillan et la place Raoul-de-Volontat accueilleront l'Arménie, le Belize et la République de Kabardino-Balkarie. Loin du faste des soirées d'antan.
Une histoire d'amour
Sur les terres de la Haute-Vallée, l'amour du "Folklore" est plus fort que les coupes budgétaires. "Les gens soutiennent le festival. Il faut remercier les partenaires, les communes et les bénévoles, toujours aussi enjoués. Nous remercions l'équipe de la mairie de Quillan et l'association Quillan Folklore qui ont beaucoup oeuvré pour pouvoir proposer un Festival digne de ce nom. Derrière le fond de scène, ce sont ces hommes et femmes qui rendent ce spectacle aussi magique", observe Jean-Louis Alandry.
Mais c'est une lourde tâche qui pèse sur les épaules du maire d'Alet. Celui-ci doit remplacer Joël Fernandez, président du Sivu, grand manitou du Festival depuis sa création et malheureusement en convalescence à Carcassonne. "Il a fallu tout reprendre de zéro et apprendre vite. Mais mes pensées vont au bon rétablissement de Joël, ainsi qu'à sa famille". Nous remercions aussi le Cardinal de Limoux qui nous présentera le "Vatican's'Tango".
Comme il est coutume de dire dans le monde du spectacle : "The show must go on". Pour l'heure donc, place au spectacle : la machine folklore est prête à fabriquer des rêves. Évasion et ouverture sur le monde seront le leitmotiv des journées à venir pour l'événement qui "rassemble".

dimanche 22 juillet 2012

LE SOMMET DES CORBIERES VU DE LA JETEE DU GRAU


(Lignon's Team)

MESSAGE SPECIAL POUR LA PAPAMOBILE DE LIMOUX : ATTENTION


 

Limoux Radars à Rennes

Midi Libre
22/07/2012, 06 h 00
Par arrêté municipal du 5 juillet, la limitation de vitesse vient d'être abaissée à 30 km/h dans toute l'agglomération de Rennes-les-Bains. À compter du mois d'août. Des contrôles radars sont susceptibles d'être effectués par la gendarmerie.
Les automobilistes, nombreux à se rendre dans (ou à transiter par) cette commune sont invités à la prudence.

FOIRE DU MIDI A BRUXELLES



El Jice couvre l'événement ; on s'accroche, une fois !!!!!!

ROSWELL DANS PARIS MATCH




Un bon dossier Roswell dans Paris Match :

ROSWELL

samedi 21 juillet 2012

JOURNEE DU LIVRE ET DES VIEUX PAPIERS A BIERT ARIEGE


Biert et sa région Actu |  Sports |  Loisirs

Publié le 21/07/2012 03:47
Ajouter un commentaire

Biert. Journée du livre et des vieux papiers

Le parler biertois méritait bien un dictionnaire./Photo DDM. ()
Le parler biertois méritait bien un dictionnaire./Photo DDM.





Une journée du livre et des vieux papiers est organisée demain par l'association Biert Aoué, au Prat Bésial, de 10 heures à 18 heures.
Au programme, un salon du livre avec dix-huit auteurs présents (Jean-Claude Auriol, Philippe Cabau-Faouroune, Monique Chiffoleau, Jean-Paul Escalettes, Olivier Faup, Jean-Baptiste Fournié, André Galaup, Daniel Giraud, Georges Labouysse, Djalla-Maria Longa, Jean-Louis Loubet, Patrice Poujade, Guy Prince, Roger Toulze et Raymond Ullas), qui dédicaceront leurs derniers ouvrages et partageront avec tous ceux qui le souhaitent leur passion de l'Occitanie, de l'histoire, de la cuisine. La littérature jeunesse sera aussi représentée par les auteurs Florence Reynaud et Mona Pélissier, ainsi que les romans et polars (Violaine Bérot).
Une brocante, des stands d'information et d'exposition ainsi que des ateliers en rapport avec les livres et le papier seront également proposés tout au long de la journée.
Notons un atelier origami pour petits et grands, animé par Takako Yagishita ; un atelier généalogie pour les enfants, de la calligraphie et un atelier d'écriture pour jouer avec les mots.
Toutes les animations seront gratuites et vous aurez la possibilité de grignoter sur place le midi. La journée se terminera avec les danses traditionnelles de Leï de Biert, à 17 h 30, et, dès 21 heures, un bal occitan animé par le groupe Sem d'aïci.
Contact au 06 30 63 12 64 ou sur le www.biert.com

La DEPECHE

TOMBES MYTHIQUES CASTELRENNAISES


-->
Stéphanie Buttegeg nous a habitué à un travail de qualité, et le numéro 9 de son Bulletin A la Recherche du Secret Perdu (avril 2012) ravira tous les chercheurs. Le sous-titre Les Tombes Mythiques des cimetières de Rennes-les-Bains et Rennes-le-Château annonce le programme. Et que de surprises !
Pour Rennes-les-Bains, l’affaire des deux tombes Fleury est soigneusement décortiquée, et la mystification une fois localisée, on apprendra qu’il n’y a rien d’autre sur ce sujet qu’un transfert d’une tombe à l’autre, une fois la première concession arrivée à son terme. Je ne déflorerai pas ici le subterfuge dans lequel Stéphanie voit l’œuvre de Plantard. Lequel Plantard, et c’est un véritable scoop, avait lui-même acquis une concession dans le dit cimetière, concession qui ne sera bien sûr jamais utilisée. La chercheuse nous montre aussi comment la date du décès de Jean Vié a été trafiquée et s’interroge sur l’identité d’un certain « Pierre Delmas » dont le nom figure avec la date 1856 sur une plaque commémorative dans le hall de l’église. Un prêtre inconnu au bataillon, le seul Delmas répertorié à Rennes-les-Bains se prénommait Antoine et a laissé en 1709 une étude sur ses découvertes numismatiques dans la région.
Autre document inédit, une lettre circulaire de Mgr Billard de janvier 1897 instituant une Célébration de l’Anniversaire au Vœu National au Sacré Cœur de Jésus chaque 17 janvier. Il semble bien que ce soit l’origine du mythe castelrennais du 17 janvier, la fête officielle du Sacré Cœur pour l’Eglise Catholique étant en juin.
Le recueil se termine par un dossier sur la tombe dite de la Marquise à Rennes-le-Château, bien documenté et reprenant nos propres travaux, notamment sur Vals-en-Ariège (cf Actes du Colloque 2007). L’excursion de la SESA a bien eu lieu en juin 1905, mais le croquis qui figure dans le rapport n’a pas de lien avec ladite visite. Stéphanie y voit l’œuvre de Boudet, très proche de la Société Savante.

UNE MISE AU POINT DE PAUL ROUELLE 

Je viens, comme tous les jours, de consulter ton site, et je te cite :

« Lequel Plantard, et c’est un véritable scoop, avait lui-même acquis une concession dans le dit cimetière »

Eh, oh ! Question de scoop, la photo de la concession et de la pancarte la situant dans le cimetière se trouve déjà dans TS # 14…(lire TOP SECRET)
Elle ressortira le 3 août prochain.
Tu peux publier si ça te tente J.

Amitiés à tou(te)s.

Paul.

 

YVES ECHAROUX ET LA TROUPE DES NULS HIER SOIR A RLC



CAGLIOSTRO EN VACANCES CHEZ JEAN-LUC CHAUMEIL

Carennac et sa région Actu |  Sports |  Loisirs

Publié le 21/07/2012 09:05
Ajouter un commentaire
Du 21/07/2012 au 15/09/2012

Carennac. Exposition : Cagliostro à l'honneur

De gauche à droite : Lynda Baiker, Lucien Ghomri, Laurent Pascal, Jean-Luc Chaumeil, Gérard Collas et Nicolas Almodovar. ()
De gauche à droite : Lynda Baiker, Lucien Ghomri, Laurent Pascal, Jean-Luc Chaumeil, Gérard Collas et Nicolas Almodovar.


Jean-Luc Chaumeil a ouvert son antre dans la cour du château au début du mois de juillet. Samedi 14 juillet, il avait invité ses amis au vernissage de sa nouvelle exposition consacrée cette année au comte de Cagliostro, Joseph Balsamo de son vrai nom. Ce personnage mystérieux du 18ème siècle, voyageur hors du temps, martyr pour certains, génie oublié pour d'autres, fut emprisonné par l'Inquisition et libéré par les soldats de Napoléon. Cagliostro avait prédit la Révolution Française et reste une légende aussi sulfureuse que celle des Templiers.
Jean-Luc Chaumeil lui rend hommage à sa manière en présentant des œuvres de nombre de ses amis sculpteurs, peintres ou encore écrivains. Jean-Luc Chaumeil n'est pas en reste. Il a reconstitué «Les miroirs de la Colombe», un ensemble de cornues, de distillats et de tubes représentant le laboratoire de Cagliostro où il mettait en œuvre les secrets alchimiques et médicinaux qu'il avait découvert au fil de ses voyages. Il présente également son dernier ouvrage «Les trésors templiers».
«L'utopie ou la mort» est le thème de cette exposition très particulière, qui contient quelques pépites et quelques bizareries, et qui se tiendra jusqu'au 15 septembre.
Ouvert tous les jours. Entrée libre et gratuite.

BUGARACH, LE TESTAMENT DE L'ANGOISSE

Limoux

Le testament de l'angoisse

Le 21/07/2012 à 06h00 par Bruno Coince
Le 21 décembre, Yves Lignon partagera un repas en compagnie d\'amis et dans une ambiance démythifiante.
Le 21 décembre, Yves Lignon partagera un repas en compagnie d'amis et dans une ambiance démythifiante.  © Photo N. VdB.
 
Quand Yves Lignon médite sur la nébuleuse Bugarach, l'optimisme n'est pas de mise. Le célèbre mathématicien et parapsychologue de l'université du Mirail (aujourd'hui en retraite) a repéré, depuis belle lurette, l'imposture des calculs émis par les Cassandre à quat'sous concernant la fin du monde, calculs soi-disant basés sur le calendrier maya. Ces faux prophètes profitent de la crédulité humaine pour vendre leur soupe. Et tant pis -ou tant mieux (!)- pour les "acheteurs".
Yves Lignon nuance quand même le tableau, ajoutant quelques pointes de gris, voire de blanc, sur un fond noir qui toutefois l'inquiète globalement et ce à deux niveaux. D'abord le moins grave, quoiqu'irritant : "Hélas, tout ce qu'on peut dire de rationnel ne convaincra pas les gens tracassés. S'ils veulent croire à la fin du monde prévue le 21 décembre 2012, rien ne les en dissuadera. Idem pour ceux qui veulent croire au trésor de l'abbé Saunière à Rennes-le-Château".
En revanche, le second niveau de lecture est moins drôle : "Cette affaire de Bugarach me fait penser à l'atmosphère d'un film de Fritz Lang, cinéaste autrichien des années 1930 et qui s'intitulait 'Le testament du Dr Mabuse'. On y aperçoit des voyants et des astrologues à tous les coins de rues le tout dans une ambiance de crise économique et de montée de l'irrationnel. Puis, Hitler est arrivé au pouvoir. Or, aujourd'hui, il y a la crise économique et une montée de l'irrationnel que l'on perçoit nettement à travers Bugarach".
Dérive totalitaire
Yves Lignon sait que l'histoire ne se répète pas. Du moins bégaie-t-elle : "Nous ne sommes pas dans les années 1930 et il n'y a pas Hitler, ou pas encore. Mais il y a des néonazis en Grèce, et quasiment au gouvernement hongrois... En France, on en est au stade du gros rhume. Soignons-le, pour ne pas attraper la pneumonie".
Selon lui, toute montée de l'irrationnel est suivie par l'arrivée au pouvoir d'un parti totalitaire : "En France, comme dans un film de F. Lang, on assiste actuellement à une prolifération de voyants. Mais au cours de l'Histoire, bien avant le XXe siècle, ce genre de dérive s'est déjà produit : pendant les guerres de religions (Catherine de Médicis avait son astrologue) puis la guerre du Péloponnèse". Massacres et génocides s'ensuivirent.
Mais le 21 décembre, c'est à une autre forme de génocide qu'Yves Lignon s'adonnera : celui des canards ! Comment ? Lors d'un repas partagé dans un restaurant de Bugarach et dans un esprit rabelaisien, avec des amis : "Rabelais s'est beaucoup moqué des astrologues...".